logo2

Photo silhouette3

Objectif

Le but de la nymphoplastie est de réduire la taille des petites lèvres génitales de la femme, qui peuvent être gênantes d’un point de vue esthétique, fonctionnel (habillement, activité sportive) et lors des rapports sexuels.

Principe

L’intervention va permettre de réaliser l’ablation de la muqueuse en excès ce qui redonnera un aspect plus naturel aux petites lèvre et à la vulve. Plusieurs techniques existent, la plus classique étant la technique en V. Aucun drainage n’est nécessaire et les cicatrices deviendront quasi-invisibles.

nymphoplastie

Prise en charge

Elle peut être possible dans les cas les plus importants.

Un bilan pré-opératoire sera réalisé avant l’intervention.

Dans les 10 jours précédant l’intervention, il ne faudra pas prendre d’aspirine, ni d’anti-inflammatoires, ni d’anticoagulant.

Durée d’intervention : 45 minutes.

Type d’anesthésie : Anesthésie générale avec consultation d’anesthésie pré-opératoire obligatoire.

Hospitalisation : Ambulatoire ou 1 nuit d’hospitalisation.

Suites post-opératoires

Les suites immédiates sont marquées par des ecchymoses, un oedème et des sensations de tiraillements calmées par des antalgiques simples.
Les fils de suture mis en place sont tous résorbables.
Le port de vêtements amples ou de jupes ainsi que des sous-vêtement en coton est préférables dans les 15 premiers jours, en évitant les pantalons trop serrés.
Il est très important d’éviter au maximum tout phénomène de macération : il faut bien sécher (désinfection puis séche-cheveux) après la douche quotidienne et après chaque miction urinaire.
Une prévention de la thrombose veineuse par le port de chaussettes de contention est également instaurée afin de diminuer les risques de phlébite, et il vous est également demandé de marcher le plus rapidement possible après l’intervention afin de diminuer ce risque.

Le résultat peut être jugé au bout de 1 mois.

La reprise du travail est possible quelques jours après l’intervention.
Un arrêt des activités sportives est conseillé pendant 1 mois.

La reprise d’une activité sexuelle est envisageables au bout de 1 mois.

Complications

Comme pour toute intervention chirurgicale, quelle qu’elle soit, il existe des risques médicaux d’ordre général (phlébite, embolie, infection sévère...), des risques liés à l’anesthésie et des risques spécifiques à chaque chirurgie. Tous ces risques vous seront spécifiquement expliqués lors de la consultation avec votre chirurgien et l’anesthésiste.

Les complications spécifiques à la nymphoplastie sont un hématome, une infection, une désunion de la cicatrice, une baisse de sensibilité mais souvent spontanément résolutive

Tous les risques sont majorés par la prise de tabac et il vous sera donc très vivement conseillé d’arrêter de fumer 1 mois avant et 1 mois après l’intervention.

Les bonnes pratiques vont permettre de limiter les risques mais ne peuvent pas les supprimer.


Fiche d’information « Chirurgie des petites lèvres » rédigée sous l’égide de la Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique.

Prendre rendez-vous en ligne

Petits conseils

Avec l’anxiété on oublie souvent de poser certaines questions lors de la consultation. Voici donc quelques petits conseils pour vous aider à préparer au mieux votre future intervention.
Toutes les informations fournies sont purement indicatives et sont surtout là pour vous aider à comprendre le déroulement de votre prise en charge.
Rien ne pourra remplacer les informations fournies lors de vos consultations.
 

Enquête de satisfaction

Votre avis nous intéresse, le Dr Minetti vous serait infiniment reconnaîssant de prendre quelques minutes pour répondre à cette enquête de satisfaction.